Être visible à vélo : l'éclairage

L'automne est là, il fait jour plus tard le matin, il fait sombre plus tôt le soir. À tous les vélotafeurs, à tous les cyclistes des heures sombres, soyez toujours visible sur votre vélo.


Une des règles les plus importantes pour rouler à vélo en toute sécurité, c'est d'être visible, je pourrais l'écrire en majuscule tellement c'est important ! De jours, comme de nuit, par tout temps, être visible à vélo ! Comment voulez-vous être en sécurité, si personne ne vous voie, ou vous voie lorsqu'il est trop tard ? Et ne me dites pas "oui mais il y a la lumière de la ville, ça suffit". Non. Ça ne suffit pas. Et puis vous n'êtes pas à l'abri d'un éclairage de ville défectueux, d'une rue non éclairée.

Alors des moyens d'être visible, il y en a plusieurs, des passifs comme les gilets de visibilité et les actifs comme l'éclairage. Aujourd'hui parlons éclairage !


Eclairage avant arrière sur gravelbike

L'éclairage pour rouler à vélo

Il en existe à piles, à batterie, à dynamo, des formes différentes, et pour tous les prix. Bref, il en existe plein et vous n'avez aucune excuse pour ne pas en avoir. Une règle simple à respecter (que j'ai déjà énoncé ici) un éclairage rouge à l'arrière, un éclairage jaune ou blanc à l'avant (je recommande l'éclairage blanc, bien plus visible).

Comment choisir son éclairage ? Tout dépend de vos trajets, si vous roulez uniquement dans les zones urbaines, niveau puissance inutile de prendre un projecteur, que ce soit pour l'arrière ou l'avant. Pour l'arrière, je dirais entre 15 et 50 lumens et pour l'avant je dirais entre 30 et 100 lumens, pour être vu, pas pour voir, pour voir ce n'est pas suffisant.

Si vous roulez hors zone urbaine, dans la campagne, sur des voies non éclairées, montez dans les lumens, vraiment. Pour l'avant, passez même au-dessus de 500 lumens, parce que vous devez être vu mais sans éclairage urbain, vous devez surtout voir ! Et moins de 500 lumens c'est compliqué, voir impossible de voir correctement. Pour l'arrière entre 30 et 80 lumens,mais attention de ne pas prendre un éclairage aveuglant.

Bon après, tout va dépendre de la fréquence de vos déplacements, inutile de mettre 50€ dans un éclairage très puissant si c'est pour l'utiliser deux fois dans l'année. Déjà vaut mieux avoir un éclairage que pas du tout. Donc foncez dans le premier magasin, n'importe lequel et prenez ce qu'il y a, ça marche uniquement pour ceux se déplaçant en zone urbaine éclairée, avec une météo claire. Pour le brouillard et la pluie, va falloir investir un peu plus.


N'ayez pas peur du noir, roulez éclairé !


Bonne balade !


Posts récents

Voir tout

 

Créé avec Wix.com