Comment s'habiller pour rouler à vélo en automne ?

Ça y est, l'été est bel et bien fini, l'automne est là avec ses vents frais et son humidité. Hors de question d'abandonner le vélo pour ses déplacements, pour ses balades, pour son sport ! Alors comment s'habiller pour éviter de se transformer en glaçon ambulant et ainsi éviter de choper un rhume ?


Je vais surtout parler du cycliste qui se déplace d'un point A à un point B, et celui qui se balade. Le plus important, à mon sens, est de se protéger du vent, c'est lui qui vous glace la peau, qui vous fait frissonner. L'idéal est d'avoir un coupe-vent respirant (pas un simple imperméable, sinon c'est l'étuve !) qui vous protégera des assauts répétés du vent frais tout en vous maintenant au chaud ! En ce moment pour me déplacer à vélo, j'ai une veste respirante (j'insiste, c'est important !) et dessous un simple t-shirt ou une chemise, et ça suffit. Ma veste a aussi l'avantage de me protéger de la pluie, du moins de me maintenir au chaud, même si je suis mouillée. Si les températures sont plus fraiches, ou que le vent est bien présent, rajouter à votre équipement, un tour de cou (appelé aussi buff). Quand le cou est au chaud, tout va pour le mieux.

Maintenant, les extrémités, plus sensibles au froid. Pour les plus frileux au niveau des pieds, il est préférable de préférer les chaussettes techniques respirantes en laine merinos, type randonnée, aux grosses chaussettes qui ont tendance à faire transpirer des pieds (bonjour la sensation d'humidité et les possibles odeurs désagréables). Les mains c'est aussi le nerf de la guerre, bon par pour tous il est vrai. En tout cas pour ceux qui ont rapidement les doigts gelés, mettre des gants devient nécessaire. Là il y a plusieurs écoles, celle des moufles, celle des gants en tissus, en cuir, celle des gants techniques avec de la polaire, du neoprene, celle des gants chauffants, bref, il y en a quelques unes. Elles sont toutes bonnes, tout dépend de votre utilisation, de votre sensibilité au froid. Personnellement pour les déplacements à la mi-saison et sans pluie, j'ai de simples gants en tissu (des sous-gants pour être plus précise). Pour les jours de pluie et l'hiver, j'ai une paire de gants respirants avec une doublure polaire et surtout une matière coupe-vent.


Pour une pratique un peu plus sportive, il faut suivre la règle des trois couches. Une première moulante, technique chargée d'évacuer la transpiration et de vous garder au sec, la seconde plus classique que ce soit un maillot, un t-shirt respirant, une chemise respirante (le mot respirant revient toujours je sais) et une veste coupe-vent ! Pour le bas rester en version courte, que ce soit short ou cuissard, peut suffire, en fonction de la température et de votre sensibilité bien sûr ! Et des gants respirants (encore lui !)


J'espère vous avoir éclairer, ou vous donner envie de creuser davantage !


Bonne balade !

Posts récents

Voir tout

 

Créé avec Wix.com