top of page
  • Photo du rédacteurEmilie Reboul

Le vélo-cargo se partage

Le transport partagé commence à être une pratique de plus en plus banale. Tout le monde connaît le covoiturage, mais aujourd'hui, je vais vous parler d'une autre pratique, le co-vélo. Ou comment emmener du monde en vélo.


Partager un vélo-cargo

Il y a les voitures en auto-partage. Vous savez ces voitures qui ne vous appartiennent pas, que vous louez pour le temps d'une course, ou un bref trajet, presqu'à la manière des vélos et trottinettes en libre-service. L'équivalence existe aussi pour le vélo-cargo ! Vous n'allez pas loin, même pas 5km et vous avez quelques charges à prendre, le vélo-cargo est idéale pour ça. Problème, vous n'en avez pas et n'avez pas besoin d'en avoir au quotidien. C'est là que le partage du vélo-cargo entre en jeu ! Vous le prenez à une borne, vous le ramener à une autre borne et le tour est joué.

Au-delà de l'équivalent de l'auto-partage, version vélo-partage, il existe aussi le transport collectif vélo. Un vélo-bus.


Partager son vélo-cargo

Habitué du co-voiturage, connaissez-vous le co-vélo ? Le concept est identique au covoiturage, à UNE exception près, tout se fait à vélo. Oui, vous avez bien lu. Cette nouvelle tendance en matière de mobilité urbaine offre une alternative écologique et économique à la voiture, voire même au traditionnel covoiturage. Bon, à condition que ça se démocratise bien sûr, ce qui n'est pas encore le cas. Les vélos-cargo longtail, rallongés sur l'arrière, sont idéales pour cette pratique. En effet, ils ont la capacité de supporter sur le support arrière le poids moyen d'un adulte, environ 80kg. Certains modèles vont bien au-delà.

Prenons une situation concrète pour illustrer ce partage de vélo-cargo. Votre voisin et vous faites sensiblement le même trajet pour aller travailler. Il n'y a que deux rues qui séparent vos deux entreprises et vous habitez à 4km à vélo de votre destination finale. Situés en première couronne d'une ville de taille moyenne, votre trajet est principalement urbain. Vous embarquez votre voisin sur la "banquette arrière" du vélo et grâce à l'assistance électrique, vous arrivez tous les deux à votre travail, frais et en forme en une quinzaine de minutes.


Louer son vélo-cargo

Vous avez un vélo-cargo qui n'est pas utilisé, louez-le ! Le louer vous permet de l'amortir financièrement, de faire découvrir cette pratique à des curieux pour qu'ils puissent franchir le pas. Ou tout simplement à des personnes qui ont des besoins ponctuels sur ce genre de véhicule de plus en plus communs.


D'une certaine façon, le transport de personnes n'est déjà plus le privilège des seuls véhicules motorisés. De plus, on voit l'apparition d'une économie d'usage au sein de la mobilité urbaine, et ça c'est une très bonne nouvelle.



bottom of page