• Emilie Reboul

Trajet à vélo en automne/hiver - Partie 1

Dernière mise à jour : 28 mars

Comment rester au sec et au chaud à vélo en automne ? Quels vêtements sont nos meilleurs alliés ? Il y en a pour tous les styles : équipement technique ou plutôt équipement stylé ? Nous allons voir ça dans cette première partie.

L'équipement du vélo ne sera pas en reste, et sera développer dans la seconde partie.


Règle des 3 couches

Que ce soit avec des vêtements techniques, ou plus classiques, il y a selon moi une règle très importante (si ce n'est LA règle) à respecter, celle des trois couches. Concrètement, c'est très simple :

  • une première couche près du corps, comme un sous-pull par exemple

  • une seconde couche qui apporte de la chaleur, comme une polaire

  • et la troisième couche qui vient protéger du vent et/ou de pluie, tout en étant respirant, une softshell par exemple

Avec ces trois couches, vous resterez au chaud au niveau du buste et des bras à vélo. Rester au chaud à vélo, c'est plus confortable pour rouler. Les produits peuvent bien évidemment varier en fonction de ce que vous avez dans votre placard, de votre sensibilité au froid, d'un dress code particulier ou pas.

Cette règle des trois couches est aussi valable pour la randonnée :)


Protéger la tête et le cou des courants d'air froid

Ce n'est pas le cas pour tout le monde, mais il est possible d'être sensible au froid au niveau des oreilles et du front, ce qui est mon cas. J'utilise alors un bandeau qui vient couvrir mes oreilles et mon front, ça m'évite les mal de crâne dû au froid que l'ont ressent quand même pas mal à vélo. Pour les jours de grand froid, je mets un bonnet sous mon casque, ou une cagoule qui vient couvrir toute ma tête et mon cou. Pour ceux qui n'ont pas de casque, un joli bonnet de laine (avec pompon c'est plus marrant) fera très bien l'affaire !

A l'instar de la tête, protéger le cou est très important, à moins que chopper des angines soient votre truc. En automne, j'ai toujours un tour de cou ou un col montant qui vient bien couvrir le cou. Personnellement je n'aime pas trop les écharpes qui ont tendance à prendre le vent et l'humidité de l'air.


Éviter les doigts engourdis par le froid

Difficile de passer les vitesses à vélo, voire même de freiner correctement, quand on ne sent plus ses doigts. Pour les mains plusieurs solutions sont possible, cela dépend de la sensibilité de chacun au froid.

Les pieds au chaud, au sec

Les pieds sont très exposés au froid et à l'humidité. Je n'aime pas particulièrement ne plus sentir mes orteils. Pour l'équipement technique, une paire de sur-chaussure peut vous changer la vie. Pour un équipement stylé, je conseillerais une bonne paire de chaussettes et des chaussures fermées type bottines. Comme les mains, tout dépend de la sensibilité de chacun. Lors de mes longues sorties vélo en hiver, j'ai aux pieds une paire de chaussette de ski et des sur-chaussures. Avec ça, je ne m'inquiète plus du froid.


Et les jambes alors ?

Les jambes craignent moins le froid que tout le reste à vélo, grâce au pédalage. Il faut surtout rester au sec ! Il est donc nécessaire de prendre des pantalons de pluie, ou des surjupes. Et même s'il ne pleut pas, ça apporte un peu de chaleur tout en coupant du vent.


Tout ce que je viens d'écrire dans cet article est basé sur mon expérience de frileuse à vélo, ce n'est pas la seule façon de faire. Je ne suis affiliée à aucune des marques que j'ai cité au travers des liens produits, c'est juste pour vous donner une idée.

J'espère que vous continuez à faire du vélo, qu'importe la météo :)


Bonne balade !



Posts récents

Voir tout