Vélo versus Voiture, le combat qui dure

Fût un temps où la voiture régnait incontestablement sur la route, détrônant le vélo de l'ouvrier. Elle roulait comme une reine sur nos routes, riant au nez des motards trempées sur leur bécane, éclaboussant ceux qui attendaient le bus sous la pluie, dans la poussière des rues. Elle évitait juste de se frotter aux poids lourds, elle ne faisait pas partie de leur catégorie.

Mais aujourd'hui ce règne s'achève. Beaucoup crie à la révolution ! Trop de bouchons ! Trop de pollution ! Nous n'en pouvons plus, nos poumons suffoquent et la planète se meure. Le transport des personnes doit évoluer. Cette phrase n'est pas nouvelle ! La sonnette d'alarme est tirée depuis des années ! Il faudrait réduire le nombre de voiture...


"Mais ils font ch**r ces cyclistes ! Qu'est-ce qu'ils foutent sur la route ?! Ce sont de vrais dangers publics qui ne respectent rien ! Qu'ils sortent le dimanche dans un coin, ça fera du bien à tout le monde" Eh bien non. Au contraire. Tous les cyclistes devraient enfourcher leur vélo tous les jours pour se déplacer, pour aller acheter le pain, aller faire les courses, aller travailler. Pourquoi seule la voiture aurait droit au privilège d'être un moyen de déplacement ? Pourquoi le vélo ne peut-il pas l'être aussi ? Et puis pourquoi tant de haine pour les cyclistes ?


Il est vrai qu'on trouve aussi beaucoup de cyclistes aigris, au caractère parfois agressif, envers les automobilistes. Mais en même temps quand on manque se faire percuter alors qu'on était dans les lignes et bien visible, ça se comprend un peu. Un cycliste n'a jamais tué un automobiliste à ce que je sache, je ne crois pas en tout cas.

Avec le plan vélo spécial déconfinement mis en place par le gouvernement, les tensions semblent s'accentuer. Mais d'un seul côté. Les automobilistes ne comprennent pas ces mesures, et en un sens c'est normal ! Mais j'ai vu tellement de critiques virulentes, agressives même, à l'encontre des cyclistes et je ne comprends pas cette haine.



Le cycliste souhaite juste pouvoir se déplacer en toute sécurité. Est-ce si difficile à comprendre, si difficile à adopter ? Le cycliste n'est pas un voleur de route. Et d'ailleurs la route n'appartient pas à l'automobiliste mais bien à l'ensemble de ses usagers, qu'ils soient motorisés ou non. Alors pourquoi cette haine ?


Je le répète, personne n'oblige qui que ce soit à prendre le vélo pour se déplacer, mais demande juste de respecter ceux qui ont fait ce choix de mode de déplacement.

Posts récents

Voir tout

 

Créé avec Wix.com